Types de cellulite

Identifier les types de cellulite : adipeuse, œdémateuse, fibreuse


99% des femmes sont concernées par la cellulite. Les 3 causes principales de la cellulite sont : une mauvaise alimentation, le manque d'exercice et la génétique. La cellulite apparaît quand les cellules grasses (adipocytes), ne drainent ou n'éliminent plus correctement les déchets. Ces derniers, s'accumulent sous forme liquide (première phase de la cellulite) altérant les cellules qui fabriquent les fibres de collagène en excès. Ces fibres qui sont disposées de façon verticale et horizontale, épaississent la peau (seconde phase). Cela provoque un mauvais fonctionnement du système circulatoire et peut provoquer une cellulite dure et compacte (troisième phase). C'est ainsi que s'installe la cellulite et les capitons de « peau d'orange ». Guerre à la cellulite !

Qu'est-ce que la cellulite ?


La cellulite est le « relief » visible de la peau que nous appelons communément « peau d'orange ». Il n'y a que 1% ou de 2% de femmes qui peuvent se déclarer libres de toute cellulite, et cela n'a rien à voir avec l'âge : bien que la cellulite ne s'arrange pas avec les années, elle tend à être plus visible chez les femmes avec des problèmes de poids, mais les femmes minces ne sont pas en reste.

Les 3 types de cellulite chez les femmes


De nos jours, les spécialistes se basent sur un classement qui permet de reconnaître le type de cellulite et les traitements pour y faire face. L'industrie cosmétique, elle aussi, se spécialise et s'attaque à chaque type de cellulite en proposant des crèmes anti-cellulite de plus en plus efficaces. C'est ainsi qu'une classification dermatologique a pu voir le jour, permettant de connaître le type de cellulite et le traitement adéquat pour celle-ci.

Première phase : cellulite adipeuse

Le premier stade de la cellulite : la peau est compacte, dure et difficile à pincer. Il se peut qu'elle ne soit pas très visible à première vue, mais si vous effectuez une pression sur la peau vous pouvez voir les « fossettes » qui avertissent d'un début de cellulite. Bien qu'il n'y ai pas de normes établies, la cellulite apparaît souvent avant 35 ans.

Il est temps de freiner le processus cellulitique en faisant de l'exercice : il suffit d'en faire régulièrement deux à trois fois par semaine, et toujours un sport comme la course, la natation, le vélo, le step ou le spinning. Ils activent la circulation, réactivent le métabolisme brûleur de graisses et améliorent la santé du système cardiovasculaire. Ces sports font travailler l'intérieur tout comme l'extérieur, car quand la peau est retendue et ferme, la cellulite est moins visible. L'alimentation est un autre pilier fondamental pour éviter l'apparition de cellulite. Un régime riche en fibres et pauvre en graisses aidera à lutter contre la cellulite. Évitez les excès de sucres, de tabac, de café, de boissons gazeuses et d'alcool car ils ralentissent la circulation et favorisent la rétention de liquides et de toxines.

Les produits cosmétiques peuvent aider à lutter contre la cellulite lors de la première phase si la crème anti-cellulite est appliquée quotidiennement. C'est pendant cette phase que les traitements sont les plus efficaces, surtout en combination avec des appareils qui peuvent l'éradiquer complètement. Bien qu'il faille effectuer plusieurs sessions, les ultrasons, la cavitation, la radiofréquence, la vacuothérapie et l'endermologie aident à éliminer les liquides et à dissoudre les graisses.

Seconde phase : cellulite œdémateuse

Les hormones jouent un grand rôle dans ce type de cellulite, en aggravant le problème. Elles contribuent à la mauvaise circulation et à l'accumulation des liquides; c'est pour cela qu'on l'appelle aussi cellulite « aqueuse ». Dans cette phase, elle est visible sans avoir besoin de pincer la peau, surtout autour des muscles, des fessiers et de l'abdomen. Les contraceptifs oraux, les grossesses et la ménopause aggravent le phénomène, car ils contribuent tous à une déficience du drainage du métabolisme.

Le sédentarisme est le meilleur ami de la cellulite. La solution, les « trois e » : exercice, exercice et exercice. Si vous avez le temps (et l'envie), inscrivez-vous dans une salle de sport et pratiquez des activités aérobics comme la danse, la course, le spinning et le Pilate. Si vous n'aimez pas les salles de sport, profitez du bon temps et 3 fois par semaine, une heure à chaque fois, faites de la course à pied, du vélo ou bien une promenade musclée.

Arrivée à cette phase, les crèmes anti-cellulite vous aideront aussi. Utilisez des crèmes pour « zones rebelles » capables d'améliorer la cellulite la plus incrustée, elles sont formulées avec des actifs plus puissants et concentrés. Utilisez-la deux fois par jour (matin et soir) et soyez constante car sinon cela ne servira à rien.

Il est nécessaire de faire un traitement de « choc » suivi d'une « maintenance » régulière pendant un temps indéfini. La mésothérapie peut vous aider. C'est une méthode qui consiste à injecter superficiellement différentes substances avec lesquelles on obtient de vrais résultats visibles. Même à partir de la première ou seconde session. Prix : à partir de 100 euros la session.

Troisième phase : cellulite fibreuse

Si la cellulite provoque de la douleur alors elle est arrivée à la troisième phase et le problème devient plus grave. C'est la pire des cellulites, celle qui met des années à s'insinuer dans la vie et qui malgré tous tes efforts ne disparaît pas. Elle est rebelle, dure, fibreuse et douloureuse au toucher car les nodules de graisse sont très enflammés (parfois des hématomes peuvent apparaître). De surcroît, elle est facilement visible car la peau est pleine de capitons. Elle est fréquente chez les femmes de plus de 40 ans et elle s'accompagne d'une très mauvaise circulation et parfois de varices.

Malheureusement un régime, de l'exercice et des soins adaptés ne vont pas faire grand-chose, bien qu'ils soient indispensables pour que le problème ne s'aggrave pas. A cette phase, il va falloir un traitement de choc.

Il faut faire une liposuccion. La liposuccion est une technique de remodelage corporel. Les canules utilisées par le chirurgien sont de plus en plus fines, les systèmes et les techniques sont de plus en plus pointus et efficaces. L'âge idéal pour subir une liposuccion dépend de l'état de la peau. Dans le cas optimal, une liposuccion peut être effectuée de 16 à 70 ans. Le prix varie de 2.500 à 7.000 euros, suivant la quantité de graisse extraite.